Santiago Bertolino

Samedi 9 novembre – 19 h 30 – Salle Léo Cloutier ( Séminaire St-Joseph)

Santiago Bertolino, journaliste et documentariste, il travaille actuellement à titre de réalisateur/scénariste avec les Productions Multi-Monde. En 2000, il co-réalise avec Sylvain Bédard son premier documentaire intitulé Les illusions du libre-échange; il s’agit d’une réflexion critique sur la globalisation de l’économie.

Santiago Bertolino est tombé dans le documentaire quand il était tout petit, et il n’a aucune envie d’en sortir. Ni de là ni des situations parfois angoissantes et dangereuses qui se multiplient lors de ses tournages.

Il dit apprendre beaucoup sur la vision du journalisme, mais aussi sur les différences entre le travail de reporter et celui de documentariste. Tandis que le documentariste en lui aime prendre mon temps pour s’imprégner des lieux et des gens, il travaille beaucoup plus rapidement en tant que journaliste, il se fait une vision très rapide de ce qui se passe, il questionne les gens pour obtenir ses réponses et doit s’empresser de livrer son article.

Il présente NIN E TEPUEIAN – MON CRI ; un documentaire qui suit le parcours de la poète, comédienne et militante innue, Natasha Kanapé Fontaine, à un moment charnière de sa carrière d’artiste.

KIM ST-PIERRE

Vendredi 8 novembre – 19 h 30 – Salle Léo Cloutier (Séminaire St-Joseph)

Originaire des Laurentides, Kim St-Pierre a étudié la scénarisation, la production et les communications à l’UQÀM, puis la réalisation en cinéma à l’Institut national de l’Image et du Son.
Elle a écrit, produit et réalisé plus d’une quinzaine de courts métrages indépendants qui ont été présentés ici et à l’étranger. En 2017, son projet de long métrage, «Réservoir», a été accepté par Téléfilm Canada dans le cadre de son programme Talents en vue.

Kim St-Pierre est issue du mouvement Kino (mouvement cinématographique international, né à Montréal et consistant à réaliser des films sans budget, dans un esprit d’entraide, non-compétitif, de liberté et de bienveillance. Sa devise est : « Faire bien avec rien, faire mieux avec peu, mais le faire maintenant. » il compte maintenant plus de soixante cellules à travers le monde).

« Avec Réservoir, je réponds à un profond désir de me pencher sur la fratrie, le deuil ainsi que la spiritualité maladroite de notre génération baptisée non-pratiquante et bien souvent athée. » -Kim St-Pierre

GUILLAUME DE FONTENAY

Mardi 12 novembre – 19 h 30 – Salle 3 (Cinéma Tapis rouge)

Guillaume de Fontenay, réalisateur, metteur en scène et scénographe, a débuté́ sa carrière au théâtre en tant qu’assistant-metteur en scène. À partir de 1996, il commence à faire sa marque en tant que réalisateur de films publicitaires en Amérique et en Europe. Il a signé plus de 200 films publicitaires entre 1997 et 2010.

Entre le théâtre, le désign et la direction artistique, Guillaume de Fontenay développera une grammaire visuelle méticuleuse et rigoureuse qu’il a su transférer dans son travail de réalisateur. Bons nombres de ses publicités ont été récompensées par des prix internationaux prestigieux. À partir de 2005, de Fontenay s’attache à réaliser Sympathie pour le diable. Il débute le tournage en janvier 2018 à Sarajevo.

Sympathie pour le Diable est présenté en sélection officielle dans le cadre de plusieurs festivals en Europe, Brésil, Canada et ailleurs.