TOUS LES FILMS DU FESTIVAL PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE

Léo-Cloutier, 13 novembre, 19h

2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE / 2001 : A SPACE ODYSSEY

voa avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=xRzSf7I-ozg

Réal.: Stanley Kubrick, USA 1968, 149 min., avec Keir Dullea, Gary Lockwood.

En l’an 2001, on découvre à la surface de la lune une immense stèle qui émet d’étranges signaux semblant provenir de Jupiter. Une expédition spatiale est donc envoyée sur cette planète.

Voici sans doute le film de science-fiction sur lequel on aura le plus écrit et disserté. Par l’ambition du propos et la splendeur de la réalisation, ‘2001 : l’odyssée de l’espace’ est sans aucun doute le chef-d’œuvre absolu du cinéma de SF. La sensation de Cannes Classics 2018.

 

Tapis Rouge, 15 novembre, 19h30

Présenté par onze membres de l’équipe de production, actrices, acteurs, réalisateur, producteur et distributeur.
Une vraie première !

A TOUS CEUX QUI NE ME LISENT PAS vof

https://www.youtube.com/watch?v=mJjyV-EGPn0

Réal.: Yan Giroux, Québec 2018, 107 min., avec Martin Dubreuil, Céline Bonnier

Librement inspiré de la vie et de l’œuvre du poète Yves Boisvert (1950-2012), idéateur du Festival International de la Poésie de Trois-Rivières, À tous ceux qui ne me lisent pas raconte la quête d’absolu d’un homme qui devra s’ouvrir aux autres pour ne pas finir oublié entre deux livres de cuisine. Toute sa vie, Yves a traîné sa valise chez qui voulait bien l’accueillir pour se consacrer entièrement à la poésie.

L’équipe du film sera des nôtres.

 

Tapis Rouge, 14 novembre, 21h

ALICE DANS LES VILLES vo allemande avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=Ce4Cv_HDo0w

Réal.: Wim Wenders, All. 1974, 110 min., avec Yella Rottländer, Rüdiger Vogler Une des rares projections d’un des premiers films du grand Wim, précurseur de ses meilleures œuvres. Un journaliste allemand en reportage aux États-Unis est bloqué dans un aéroport en grève. Une femme dans la même situation lui confie sa fillette, Alice. Elle doit les rejoindre à Amsterdam. Au lieu de rendez-vous, aucune trace de la jeune femme…

Une présentation du Goethe-Institut de Montréal.

 

Tapis Rouge, 15 novembre, 15h30

AMANT D’UN JOUR, L’ vof

https://www.youtube.com/watch?v=45-23k5LCDg

Réal.: Philippe Garrel, France 2017, 76 min., avec Eric Caravaca, Esther Garrel

Après une rupture, une jeune étudiante rentre chez son père. Elle y découvre ce dernier en couple avec une femme du même âge qu’elle. De l’émotion pure, pas seulement sentimentale, mais physique, simple, quotidienne, sexuelle, parisienne, jeune et musicale.

Le noir et blanc chez le cinéaste raconte la précarité affective, la difficulté à se donner entièrement à l’autre et à lui exprimer son amour ou, du moins, la manière dont on voudrait l’aimer.

Précédé par FAUVE, réal. : Jeremy Comte, Québec 2018 16 min.

 

Tapis Rouge, 9 novembre, 13h30

ARCHE D’ANOTE, L’ / ANOTE’S ARK vo anglaise avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=Ce4Cv_HDo0w

Réal.: Matthieu Rytz, Canada 2018, 77 min. Le grand favori des festivals du monde entier en 2018. Située en plein milieu de l’Océan Pacifique, la minuscule République insulaire des Kiribati est l’un des lieux les plus isolés de la planète mais devient aujourd’hui le symbole d’un défi qui s’imposera très bientôt au reste du monde : le changement climatique. « Ce n’est pas le premier documentaire à établir ce constat alarmiste, mais il est livré avec un mélange de sensibilité, d’émerveillement et d’urgence : un jour, ça sera notre tour.» – Le Devoir

 

Tapis Rouge, 11 novembre, 21h et le 12 novembre, 18h15

AVEZ-VOUS VU MON FILM ? / HAVE YOU SEEN MY MOVIE ? vo

https://www.youtube.com/watch?v=a7i2bGFuRBQ

Réal.: Paul Anton Smith, Canada-GB 2018, 136 min., Le documentaire le plus surprenant de l’année, un film de montage composé de courtes séquences tirées de quelques centaines de films de l’histoire du cinéma international avec la particularité d’avoir choisi des extraits de films avec des scènes devant des salles de cinéma et à l’intérieur… avec des spectateurs qui regardent et raffolent des films sur GRAND ÉCRAN, la véritable magie de l’expérience cinématographique avec des clips de films de tous les genres et de toutes les époques. Par un ex-québécois qui vit maintenant à Londres. Une révélation, à voir absolument !

 

Tapis Rouge, 13 novembre, 21h

B-MOVIE: LUST & SOUND IN WEST-BERLIN 1979-1989

vo anglaise et allemande avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=tj3qj6KNcLU&t=39s

Réal.: Jörg A. Hoppe, Klaus Maeck, Heiko Lange, All. 2015, 92 min., avec Mark Reeder, Nena, Nick Cave, Joy Division… La musique, l’art et le chaos dans le Berlin-Ouest avant la chute du mur. Un creuset de créativité pour la culture pop et la sous-culture, attirant les dilettantes ingénieux que les célébrités du monde entier. Une décennie folle et créative dans une ville où les journées sont courtes et les nuits interminables. Une présentation du Goethe-Institut de Montréal. Vous devez voir ce film si la musique vous intéresse.

Une présentation du Goethe-Institut de Montréal

 

Tapis Rouge, 13 novembre, 16h

CASABLANCA voa avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=66Zvg0YW870

Réal.: Michael Curtiz, USA 1942, 102 min., avec Humphrey Bogart, Ingrid Bergman

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le night-club le plus couru de la ville est tenu par Rick Blaine, un Américain en exil. Mais l’établissement sert également de refuge à ceux qui voudraient se procurer les papiers nécessaires pour quitter le pays. Un chef-d’œuvre qui traversera les âges pour toujours et à jamais. Il n’a pas pris une ride. Une œuvre intemporelle qui fait la fierté de la Warner et du cinéma américain. On ne voit plus ce genre de film. À voir ou à revoir sur GRAND ÉCRAN. Ne manquez pas le film Curtiz montré le 14 à 18h30, sur les tribulations du réalisateur Michael Curtiz, Grand Prix des Amériques au Festival des Films du Monde de septembre 2018.

 

Tapis Rouge, 12 novembre, 21h et le 13 novembre, 18h30

CHIEN DE GARDE vof

https://www.youtube.com/watch?v=YmgCSAsKdFM

Réal.: Sophie Dupuis, Québec 2018, 87 min., Jean-Simon Leduc, Théodore Pellerin, Maude Guérin

Un jeune homme vit constamment sur la corde raide en tentant de jongler avec une vie familiale difficile et un frère hyperactif. « Il y avait longtemps que nous n’avions vu un premier long métrage aussi percutant au Québec. * * * * Wow ! » -Marc-André Lussier La Presse et « Un puissant et poignant drame criant de vérité. » –Eric Moreault Le Soleil. Ne manquez pas Genèse, le 9 novembre

Avec Théodore Pellerin, Révélation de l’année au Gala Cinéma Québec de cette année. Ce film a également été choisi pour représenter le Canada dans la section Film Étranger aux prochains Oscar, pourra-t-il franchir les prochaines étapes ? A ce stade-ci, tout est encore possible.

 

Tapis Rouge, 12 novembre, 16h

COLONS DU GÉNÉRAL FRANCO, LES / LES COLONOS DEL CAUDILLO

vo espagnole avec STF

Réal.: Lucia Palacios, Dietmar Post, Esp.-All., 112 min., 2013

En Espagne, ce portrait inédit de l’histoire n’a jamais été dépeint, et il n’est jamais trop tard pour revisiter son passé fasciste. Une œuvre splendide, sérieuse et objective. Le genre de film que les citoyens résolument démocrates se doivent de voir. Un film rigoureux. Prix du Public Festival du Film Latino-Américain de Montréal 2015, en primeur au Québec avec STF.

 

Tapis Rouge, 14 novembre, 13h30

CONFORT ET L’INDIFFÉRENCE, LE vof

Réal.: Denys Arcand, Québec 1980-1981, 109 min.

Un grand documentaire sur le Québec et son peuple, un éditorial cinématographique virulent à l’occasion du référendum de mai 1980 sur la souveraineté-association. Couvrant les événements, le cinéaste sort la défaite référendaire du Parti québécois et la confronte au jugement de l’Histoire, en la soumettant au feu d’une critique acerbe sous la forme de citations extraites de l’œuvre de Nicolas Machiavel magnifiquement interprété par Jean-Pierre Ronfard. Toujours aussi pertinent de voir ou revoir ce film en 2018.

 

Tapis Rouge, 14 novembre, 18h30

CURTIZ vo anglaise et hongroise avec STF

Réal.: Tamás Yvan Topolanszky, Hongrie 2018, 98 min., Ferenc Lengyel, Lili Bordán, Caroline Boulton

En 1942, les États-Unis s’apprêtent à s’engager dans la 2e Guerre mondiale. Le cinéaste Michael Curtiz, né en Hongrie, va tourner à Hollywood CASABLANCA, qui contribuera à la propagande américaine. Michael Curtiz, qui est Juif, essaie de faire sortir sa fille de Hongrie, mais comprend qu’un film antinazi, et d’autant plus mis en scène par un Juif, pourrait la compromettre et la placer dans une situation de danger.

Grand Prix des Amériques, meilleur film au Festival des Films du Monde, Montréal 2018.

Ne manquez pas de voir son chef-d’œuvre Casablanca, montré au TR-IFF le 13 novembre à 16h.

 

Léo-Cloutier, 10 novembre, 17h

DEMOISELLES DE ROCHEFORT, LES vof

https://www.youtube.com/watch?v=poBN4_0UieA

Réal.: Jacques Demy, France 1967, 120 min., avec Catherine Deneuve, Françoise Dorléac
Demy à la réalisation et Legrand pour la musique unis dans une grande expérience de cinéma onirique.
«Véritable émerveillement cinématographique de la première à la dernière seconde. Drôle, sensible, lumineux.
Un grand bol de bonne humeur avec de très belles chansons. Voilà, c’est juste un grand classique du cinéma!»
Une pure merveille, portée de bout en bout par un casting splendide.

 

Tapis Rouge, 9 et 10 novembre, 16h

DES ARMES ET NOUS vof et anglaise avec STF

Réal.: Lysanne Thibodeau, Québec 2018, 75 min. Le contrôle des armes… Y a-t-il un enjeu politique plus important actuellement partout en Amérique du Nord ? Aux USA, au Canada aussi, chez nous également. Les politiciens veulent-ils des lois plus sévères pour certaines armes ?

Éclectique, éclaté, éclairant, ouvert sur l’universel. Et pourtant si intime. Le parcours de la cinéaste Lysanne Thibodeau est tout cela à la fois. Un hommage à cette réalisatrice morte à l’âge de seulement 58 ans, le 15 avril dernier. Il est lié à sa vie qui a été marquée par un drame terrible : à 14 ans, son frère a tué sa mère avec une arme à feu avant de se donner la mort. Une sélection du Festival du Nouveau Cinéma 2018.

 

Léo-Cloutier, 14 novembre, 19h30 et le 15 novembre, 17h

DÉSOBÉISSANCE vo anglaise avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=vRCJRglaJkg

Réal.: Sebastián Lelio, G.-B.- USA 2017, 114 min., avec Rachel Weisz, Rachel McAdams

Une plongée au cœur d’une communauté juive orthodoxe du nord de Londres, que le spectateur découvre à travers les yeux de Ronit une artiste bohème et Esti, qui se conforme en tout point à ce qu’on attend d’elle avec ses habits pudiques et sa perruque synthétique. Lelio donne à voir tout ce désir contenu éclore comme une fleur dans une scène érotique sensuelle et poignante, donnée à voir de façon très intimiste. Un abandon qui la poussera à exercer son libre arbitre: rester ou partir? Un regard extérieur, qui se pose sur cette communauté pieuse et fermée. Récompensé aux derniers Oscar pour le meilleur film étranger avec Une femme fantastique, le réalisateur chilien est de retour.

 

Tapis Rouge, 14 novembre, 16h

FÉLICITÉ vo française et lingala avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=DiR279X0z_g

Réal.: Alain Gomis, France-Belgique-Sénégal 2017, 124 min., Véronique Beya Mputu

Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Un magnifique portrait de mère courage. Un film qui trace la voie musicale, aérée, d’un réalisme qui cherche à capter ce qu’il y a de meilleur dans l’adversité plutôt que d’y tournoyer sans fin. Un film envoûtant, sensuel et musical. Une œuvre forte parsemée d’images et de séquences époustouflantes.

 

Léo-Cloutier, 15 novembre 19h30

FEMME SOUS INFLUENCE, UNE / A WOMAN UNDER THE INFLUENCE

voa avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=HhJgkMG1g6Q

Réal.: John Cassavetes. USA 1974, 147 min. avec Gena Rowlands, Peter Falk Un conducteur de travaux invite ses collègues à un repas chez lui. Le retour à la maison n’est pas facile.

Gena Rowlands et Peter Falk nous offrent une performance sublime. L’un des plus admirables portraits de couple, et surtout de femme, que le cinéma nous ait jamais donnés. Ce film constitue, au sein d’une œuvre capitale, une pièce maîtresse et l’un des sommets du cinéma moderne.

Tapis Rouge, 10 et 11 novembre, 11h du matin

Festival STOP MOTION Montréal – Films d’animation pour toute la famille

Séances JEUNE PUBLIC

SAMEDI 10 novembre, 11h programme 1 :

MARIONNETTES SANS FIL, ANIMEZ-VOUS

DIMANCHE 11 novembre, 11h programme 2 :

CRÉATURES ET AVENTURES

Le Festival Stop Motion Montréal vous propose de découvrir l’art de l’animation de marionnettes et d’autres techniques image par image communément appelées stop motion. Une sélection spéciale destinée au jeune public et composée de courts métrages en provenance d’une dizaine de pays saura plaire aux petits tout comme aux grands. Laissez-vous transporter dans des univers uniques et une gamme d’émotions tout aussi variée. Découvrez un art exceptionnel permettant de faire bouger des objets inanimés!

Festival Stop Motion Montréal est heureux de collaborer pour une première fois avec le TR-IFF afin de faire découvrir les multiples facettes du cinéma et nourrir l’imaginaire de nos jeunes. Que la magie opère!

 

Léo-Cloutier, 9 novembre, 17h

FRAISES SAUVAGES, LES

vo suédoise restaurée avec STF.

https://www.dailymotion.com/video/x42sr7i

Réal.: Ingmar Bergman, Suède 1957, 90 min., avec Victor Sjöström, Bibi Andersson

Le professeur Isaac Borg doit se rendre à Lund pour recevoir une distinction honorifique couronnant sa brillante carrière de médecin. La veille, il fait un rêve étrange qui l’incite à traverser le pays au volant de sa voiture plutôt qu’en avion. « Ce qui est le plus admirable dans la construction du film, c’est le constant transfert du rêve à la réalité et de la réalité au rêve.» -Cahiers du Cinéma

Après avoir vu ce chef d’œuvre du cinéaste suédois, l’abbé Léo Cloutier décida de fonder Ciné-Campus il y a cinquante ans (1968). Vous devez être présent à cette projection unique en mémoire de cet homme qui a créé de toute pièce la cinéphilie dans la région.

 

Léo-Cloutier, 11 novembre, 14h30

GARDIENNES, LES vof

https://www.youtube.com/watch?v=hrWMiUSjzSY

Réal.: Xavier Beauvois, France 2017, 134 min., avec Nathalie Baye, Laura Smet

  1. A la ferme du Paridier, les femmes ont pris la relève des hommes partis au front.

Sur fond de ruralité, Xavier Beauvois signe un film tout de raffinement et de sobriété pour rendre hommage au courage des femmes prises dans la tourmente de la Première Guerre mondiale. Avec Les Gardiennes, Xavier Beauvois restitue les réalités d’il y a un siècle, mais regarde également notre époque droit dans les yeux.

Afin de se rappeler en ce jour de l’Armistice. Ne manquez pas Joyeux Noël l’autre film de circonstance programmé le 10 novembre.

 

Léo-Cloutier, 9 novembre, 19h30

GENESE vof

https://www.youtube.com/watch?v=wL-ObjmFzOc extrait

Réal.: Philippe Lesage, Québec 2018, 129 min., Théodore Pellerin, Noée Abita

Les premiers émois amoureux de trois adolescents, dont Guillaume, qui ressent une attirance pour son meilleur ami, et sa demi-sœur Charlotte qui multiplie les rencontres éphémères et malheureuses. Un grand film romantique ample et généreux. Un tourbillon lyrique aussi envoûtant qu’ambitieux. Une seule projection qui sera très courue pour ce film tant attendu qui sortira sur nos écrans seulement en 2019. Ah les aléas de la distribution ! Vient de gagner la Louve d’or attribuée au film lors du Festival du Nouveau Cinéma et le Prix d’interprétation à Théodore Pellerin. Précédemment, à Namur (Belgique) Bayard du meilleur comédien à Théodore Pellerin. Ne manquez pas les 12 et 13 novembre, dans un autre registre, l’autre Théodore Pellerin Chien de garde.

 

Léo-Cloutier, 8 novembre, 19h30

GRAND BAIN, LE vof

https://www.youtube.com/watch?v=Je3C1hvUCA8

Réal.: Gilles Lellouche, France 2018, 122 min., avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ces hommes de 38 ans et plus qui sont tous un peu déprimés avec leurs problèmes, leurs vies et qui se retrouvent pour une passion commune : la natation synchronisée. Ce défi plutôt bizarre permettra de donner un sens à leur vie. Le réalisateur étonne par la qualité de dialoguiste. Une comédie sportive fraîche, drôle, de bout en bout, remarquablement interprétée et relatant une belle aventure humaine. La bonne surprise qui nous redonne espoir dans la comédie française car elle est l’une des mieux ficelées de l’année.

FILM D’OUVERTURE DU FESTIVAL

 

Léo-Cloutier, 11 novembre, 17h15

Présenté par Claude Fournier, réalisateur de Notre été avec André  et Marie-José Raymond, productrice

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’EST vof

Réal.: André Brassard, Québec 1974, 101 min. D’après les personnages des premières pièces de théâtre de Michel Tremblay. Avec Denise Filiatrault, Frédérique Collin, Michelle Rossignol, Manda Parent, Gilles Renaud.

Germaine Lauzon, ménagère, apprend qu’elle a gagné un million de timbres-prime et invite ses voisines à venir les coller. Hélène, ex-barmaid chassée de la « Main », quitte son emploi dans un petit restaurant et essaie d’obtenir sa grâce auprès de Maurice, tenancier du club de nuit Chez Sandra. À cet endroit se prépare et a lieu un concours de travestis au cours duquel Hosanna, petit coiffeur « cheap », verra ses illusions disparaître et où Carmen, chanteuse western, doit donner son tour de chant. Avant d’être une peinture fidèle de l’Est, c’est un « show » : l’aboutissement de huit années de théâtre pour André Brassard et Michel Tremblay. La synthèse attendue d’un travail de création extrêmement fécond dans l’histoire culturelle du Québec.

 

Tapis Rouge, 15 novembre, 13h

JÉSUS DE MONTRÉAL vof

https://www.youtube.com/watch?v=FqBCTyj-85c

Réal.: Denys Arcand, Québec 1989, 119 minutes, avec Lothaire Bluteau, Johanne-Marie Tremblay

Voulant mettre en scène une nouvelle version de la Passion, un metteur en scène cherche des acteurs prêts à tout pour le suivre. Ce film est sans le moindre doute la source d’un des discours les plus riches que le cinéma québécois ait connu, et c’est une des œuvres les plus habiles de Denys Arcand, en mélangeant deux histoires se reflétant l’une dans l’autre. Voyez ou revoyez ce film et vous découvrirez de nouvelles raisons de rire et de pleurer. Prix du jury au Festival de Cannes, finaliste pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

 

Tapis Rouge, 15 novembre, 17h30

JEUNESSE ALLEMANDE, UNE vo allemande avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=ueEKLDIhb2U

Réal.: Jean-Gabriel Périot, Allemagne 2015. 93 min. Retrace le parcours idéologique et sanglant de la Fraction Armée Rouge dans les années 70, connue aussi sous le nom de Bande à Baader. Constitué exclusivement d’images d’archives, le film suit la radicalisation de militants d’extrême gauche, en montrant la complexité de leurs intentions et de leurs conséquences sur les masses : en effet, malgré la violence de leurs agissements (ils devinrent bel et bien des terroristes), leur combat contre la société capitaliste connut tout de même un certain soutien, notamment de la part d’intellectuels. Courageux, ambitieux et rigoureux. Rare et essentiel pour comprendre l’Allemagne de ces années-là…

Une présentation du Goethe-Institut de Montréal

 

Léo-Cloutier, 10 novembre, 14h30

JOYEUX NOËL vof et allemande avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=bnRgrxsQaIQ

Réal.: Christian Carion, France 2005, 115 min., avec Diane Kruger, Benno Fürmann

Lorsque la guerre surgit au creux de l’été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes.

Idéal pour bien comprendre l’absurdité des guerres de tranchées, à travers une trêve de Noël entre belligérants de cette guerre. Ce film remplit sa mission à travers une jolie leçon de vie, il est à voir pour l’histoire qu’il raconte, et la manière, très approfondie, dont chaque personnage est écrit.

Ne manquez pas l’autre film du Souvenir, Les Gardiennes présenté le 11 novembre, jour de l’Armistice.

 

Léo-Cloutier, 10 novembre, midi 30

LETTRES DE MA MERE, LES vof

Présenté en personne par le réalisateur Serge Giguère

https://www.youtube.com/watch?v=fV_6xi5FDO8

Réal.: Serge Giguère, Québec 2017, 87 min., avec Muriel Dutil, Henri et Jean-Claude Giguère

À travers 120 lettres écrites entre 1947 et 1956 par sa mère, née Antoinette Vézina, à son frère Henri, aîné de 16 enfants, le réalisateur y présente une autre histoire du Québec. En plus de raconter sans compromis l’histoire familiale, ces lettres donnent quelques clés sur l’histoire de sa région natale, Arthabaska, mais aussi celle de Montréal et du Québec. Ce sont les mots du quotidien couchés sur papier par sa mère. Ceux-ci prennent vie grâce à la voix de la comédienne Muriel Dutil et défilent sur des photographies découpées et animées par le cinéaste qui convoque aussi ses frères et sœurs pour témoigner de la vie d’une femme à la fois ordinaire et exceptionnelle.

 

Léo-Cloutier, 10 novembre, 19h30

MADEMOISELLE DE JONCQUIERES vof

https://www.youtube.com/watch?v=g-7wCLIYOQY

Réal.: Emmanuel Mouret, France 2018, 109 min., avec Cécile de France, Édouard Baer Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, consent à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Une passionnante et moderne radiographie des amours assassines au XVIIIème siècle. Un film en état de grâce. L’élégance des mots rivalise avec l’élégance des décors pour nous conter délicatement cette exquise histoire de vengeance sur fond de féminisme. Il vaut ainsi pour beaucoup par son texte et son interprétation. Emmanuel Mouret est ici au sommet de son art, où, plus que jamais, la délicatesse des sentiments s’exprime par une symphonie de formes raffinées.

 

Léo-Cloutier, 14 novembre, 17h

MEILLEURS FILMS D’ANIMATION D’ANNECY 2018, LES

Fondé en 1960, le Festival international du film d’animation d’Annecy et le plus important festival mondial consacré au cinéma d’animation. Chaque année, au mois de juin, plus de 10 000 professionnels et passionnés de l’animation se rendent en Haute-Savoie pour y participer, de sorte que l’événement est souvent appelé le « Cannes du cinéma d’animation ». Depuis 2012, le Québécois Marcel Jean en est le directeur artistique. Le programme que nous vous présentons est constitué des meilleurs courts métrages qui ont figuré en compétition cette année. Un événement unique à ne pas manquer !

 

Tapis Rouge, 13 novembre, 13h30

MERCEDES SOSA – LA VOIX DE L’AMÉRIQUE LATINE

vo espagnole avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=ZaT7mJUjSZI

Réal.: Rodrigo H. Vila, Argentine 2013, 90 min., avec Mercedes Sosa, Chico Buarque Une vie, une œuvre et une carrière. Elle possédait une voix puissante, unique. Une voix dont on eut tôt fait de décréter qu’elle était celle de l’Amérique latine, d’où ce surnom affectueux et empreint de respect : La voz de latinoamerica. Elle a conquis les foules d’Amérique latine sans jamais renoncer à son engagement politique, qui l’a poussée à l’exil sous la dictature (1976-1983). « Par la musique, on découvre toute la culture d’un pays ou d’une région. Ensuite, par le cinéma, on l’approfondit.» Roland Smith, programmateur du Festival du cinéma latino-américain de Montréal (FCLM), Prix du Public au Festival Latino-Américain de Montréal 2018.

 

Léo-Cloutier, 11 novembre. 19h30

NOTRE ÉTÉ AVEC ANDRÉ vof

Présenté par Claude Fournier, réalisateur et Marie-José Raymond, productrice

Réal.: Claude Fournier, Québec 2016-18, 70 min. Témoignages d’André Brassard, une figure emblématique du théâtre et aussi du cinéma québécois. « André a accepté à condition qu’on tourne chez lui et pas plus d’une heure à la fois parce qu’il se fatigue vite désormais. Le format de tournage s’est donc décidé comme ça, et ç’a été une bénédiction. » -Claude Fournier dans Le Devoir Non pas deux ou trois jours de tournage intensifs comme c’est souvent le cas en portrait-documentaire pour des raisons budgétaires ou logistiques, mais 22 rencontres d’une heure. C’est, selon Claude Fournier, ce qui a favorisé le lien de confiance puis d’amitié qui s’est tissé entre eux trois, Marie-José Raymond, la productrice et lui s’étant chargés de tous les aspects du tournage, en plus de financer le projet de leur poche.

Prédédé par FRANCOISE DUROCHER, WAITRESS court film d’André Brassard, Québec 1972, 29 min.

 

Tapis Rouge, 10 et 11 novembre. 13h30

PAPE FRANCOIS, LE – UN HOMME DE PAROLE

vo italienne, espagnole, allemande et anglaise avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=IvqdYT1vjbc

Réal.: Wim Wenders, Suisse-Italie-All. France 2018, 96 min., avec le pape François, Joe Biden

Le personnage principal du film n’est pas François, mais bien l’émotion qu’il suscite chez qui l’écoute, un mélange d’espérance et de larmes de soulagement à l’idée d’être enfin entendu. Les bains de foule de François en Équateur, en Argentine, au Brésil, en République centrafricaine sont des images répétitives, mais puissantes, tout comme la foule sur la place Saint-Pierre lors de son élection en 2013 et du spectacle son et lumière qui a marqué la publication de son encyclique écologiste Laudato si’. Pourquoi le pape a-t-il ouvert ses livres à Wim Wenders? Vraisemblablement parce que le responsable du film au Vatican, Dario Edoardo Viganò, est Brésilien et a vu son documentaire Le Sel de la terre, une citation des Évangiles, consacré à un photographe brésilien fasciné par la pollution et les inégalités, comme François.

 

Tapis Rouge, 9 et 10 novembre, 21h

PLAYING HARD, QUAND LE JEU DEVIENT RÉALITÉ

vo française et anglaise avec STF

https://vimeo.com/285129745

Réal.: Jean-Simon Chartier. Québec 2018, 92 min., avec Jason VandenBerghe, Stéphane Cardin Les revenus de l’industrie vidéo doublent maintenant ceux du cinéma américain à plus de 90 milliards $ par année. Au Québec, une importante compagnie s’est lancée dans le pari fou d’un produit original. Ce film a suivi pendant cinq ans, en coulisses, toutes les étapes. Un portrait inédit. De Montréal à Los Angeles, en passant par Cologne, Paris, Moscou et Seattle, un accès sans précédent à un univers secret où des joueurs / développeurs façonnent ce qui est devenue la plus grande industrie du divertissement à l’échelle planétaire. Une exploration intense, émotionnelle et intime de ce qui se passe quand le jeu devient réalité.

 

Tapis Rouge, 11 novembre, 18h30 et le 12 novembre, 13h30

R B G Ruth Bader Ginsburg voa avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=biIRlcQqmOc

Réal.: Julie Cohen, Betsy West, USA 2018, 98 min., avec Ruth Bader Ginsburg

Troisième femme nommée juge à la Cour suprême des États-Unis. Retour sur son parcours professionnel et incursion dans sa vie familiale, notamment son mariage de plus de 56 ans avec Martin Ginsburg. Aujourd’hui, la juge Ginsburg est devenue une véritable icône culturelle. Elle a plaidé plusieurs causes liées aux droits des femmes lorsqu’elle était avocate. Depuis 2013, à la suite d’une décision liée au droit de vote des Noirs, RBG est l’objet d’un véritable culte (on trouve même des objets portant son image comme des tasses, des sacs, etc.). Il faut dire qu’elle se distingue par ses positions plus à gauche alors que ses collègues de la Cour suprême penchent surtout à droite. On peut deviner dès aujourd’hui qu’elle aura des prises de bec musclées avec Brett Kavanaugh. Ne manquez surtout pas une de ces deux projections !

 

Tapis Rouge, 10 novembre, 18h30 et le 11 novembre, 16h

RETOUR DE FLAMME / NAR MIN NAR vo française et arabe avec STF

Réal.: Georges Hachem, Liban 2018, 110 min., Wajdi Mouawad, Fadi Abi Samra

Paris, juin 1998. André, cinéaste libanais installé en France, rencontre inopinément Walid, son grand ami qu’il avait perdu de vue depuis de longues années. Tous les deux ont été, dans leur jeunesse, à Beyrouth en temps de guerre, possédés par la même vocation artistique : le cinéma, mais aussi par la même femme Amira, épouse de l’un et maîtresse de l’autre. Leurs retrouvailles, à Paris, ne manqueront pas de réveiller leurs vieux démons, pour le meilleur et pour le pire. Une sélection récente du Festival du Monde Arabe de Montréal.

 

Tapis Rouge, 9 novembre. 18h30

TRANSIT vo française et allemande avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=ZioVN2xMWfM

Réal.: Christian Petzold, All.-France 2018, 101 min., avec Franz Rogowski, Paula Beer

De nos jours, à Marseille, des réfugiés fuyant les forces d’occupation fascistes rêvent d’embarquer pour l’Amérique. Parmi eux, l’Allemand Georg prend l’identité de l’écrivain Weidel, qui s’est suicidé pour échapper à ses persécuteurs. Ce qui-vive permanent, cette fébrilité de tous les instants, voilà la grande réussite de Transit. Sa belle et grave fragilité transcende sa rigueur formelle. Un thriller contemplatif voisin des œuvres de Luis Buñuel et une fiction hypnotique troublante autour des errances de ses héros en fuite. C’est en faisant écho à l’actualité, que ce film touche juste et atteint toute sa puissance universelle.

 

Léo-Cloutier, 12 novembre. 17h

TRÉSORS DE LA CINÉMATHEQUE, LES vo

Présenté par Marco de Blois, programmateur-conservateur animation, à la Cinémathèque Québécoise et Directeur artistique Les Sommets du cinéma d’animation

Ce programme présente des films conservés dans les collections de la Cinémathèque québécoise. Plusieurs de ces films ont été sauvés de la disparition par le travail des experts de la Cinémathèque. Marco de Blois, conservateur du cinéma d’animation à la Cinémathèque, présentera ces films et expliquera le rôle de l’institution.

 

Léo-Cloutier, 12 novembre. 19h30 et le 13 novembre, 17h

VOULEZ-VOUS ÊTRE MON VOISIN ? / WON’T YOU BE MY NEIGHBOR ? voa avec STF

https://www.youtube.com/watch?v=FhwktRDG_aQ

Réal.: Morgan Neville, USA 2018, 94 min., avec Fred Rogers. On sait tous que l’avenir de notre vie d’adulte se joue dans les premières années de vie, cet homme avait compris cela. Voici un portrait de Fred Rogers, une icône de la culture américaine, créateur d’une émission ayant marqué l’imaginaire de millions de jeunes enfants américains pendant plus de trois décennies. Dès 1968, l’homme de foi – il se destinait à devenir révérend – a créé une émission de télévision à hauteur de jeune enfant, dans laquelle il misait davantage sur le dialogue avec eux que sur des éléments clownesques. C’est dire que le portrait de cet homme de cœur arrive à point nommé, à une époque où l’on se demande parfois où sont passées les valeurs humanistes. Avec RBG, ce film connut le plus d’entrées dans les salles de cinéma indépendantes aux USA l’été dernier. Voici en primeur la version sous-titrée en français. Pour l’info, le comédien Tom Hanks est en train de tourner un film de fiction sur la vie de Fred Rogers.